KLAUS BARBIE, CRIMINEL NAZI

S E N T I R   L A   M U S I Q U E   D ‘ U N   H O M M E   C A C H É

S Y N O P S I S

Le «boucher de Lyon», Klaus Barbie, chef de la Gestapo à Lyon durant la Seconde Guerre mondiale, est à l’origine de la mort de milliers de juifs et de résistants. Réfugié en Allemagne après la guerre, il est recruté par les services secrets américains à la veille de la guerre froide. Malgré les demandes d’extradition de la France qui souhaite un jugement en bonne et due forme, il trouve refuge en Bolivie. Ce n’est qu’une fois François Mitterrand au pouvoir, avec l’appui de Robert Badinter, que Klaus Barbie, devenu Altmann, sera ramené en France en 1983. Le procès s’ouvre en 1987 et le condamne à la perpétuité. Il meurt quatre ans plus tard.

Klaus Barbie, criminel nazi

110 min / France / France 2 / Janv 2012

Réalisation /Camille Ménager et Florence Troquereau

Proposé et présenté / Laurent Delahousse

Montage / Florent Maillet
Rédacteurs en chef / Erwan L’Eléouet et Fabien Bouchesseiche

Musique originale Étienne Gauthier

Prod / Elfriede Leca / Marc Berdugo / Serge Khalfon

W O R K

J’ai composé des musiques qui expriment pour moi la marche du temps, le temps lapidaire, mais aussi les petites formes d’ondes qui s’empilent quand le piège se resserre. Étrange sensation que de tenter de se projeter dans la vie de Klaus BARBIE, je n’ose tout à fait l’imaginer, quant à celle des victimes, c’est insoutenable pour moi.

Pendant le temps de composition, je me suis projeté, tout en gardant mon sang-froid, avec une distance nécessaire pour en faire “virtuellement” un roman glaçant.

En musique, cela se traduit par des violons secs et froids, en mouvement harmonique circulaire et répétitif, la locomotive est en route, des guitares saccadées comme le cliquetis des armes qui s’amorcent en même temps… Je vous laisse écouter un extrait plus bas.


E X T R A I T S